Qui aurait pu imaginer il y a dix ou vingt ans que les ordinateurs personnels seraient omniprésents, du moins dans le monde de l'entreprise. Entre les ordinateurs portables, les ordinateurs de bureau et les smartphones, de multiples appareils puissants sont disponibles, mais cela n'a pas toujours été le cas et la révolution de l'ordinateur personnel est un excellent cas d'étude dans le domaine des technologies de rupture.

La naissance de l’informatique moderne

Comme de nombreuses inventions voyant le jour, l’ordinateur personnel n’a pas un inventeur direct. À l’opposé, le concept est le résultat d’un travail conjoint entre plusieurs individus, qui a débuté avec le premier ordinateur électronique à usage général du monde, l’ENIAC.    Construit par l’armée américaine en 1946, l’ENIAC nécessitait un espace de près de deux-cent mètres carrés et une puissance de 150 KW pour calculer les tableaux d’armement.

Impression À 9 Chaussure 5 Gel 50 De Asics Pied Course Aw16 g7y6IfbvY

Cette technologie va susciter l’intérêt des entreprises.  J. Lyons and Co., une entreprise de restauration, a été la première à utiliser l’informatique électronique, en commandant une variante de la machine EDSAC de l’université de Cambridge, appelée la Lyons Electronic Office ou LEO. Comme pour l’EDSAC, et l’ENIAC avant elle, cette machine n’avait rien de personnel : le système était utilisé pour des tâches multiples, allant de la valorisation au calcul de la paie, en passant par l’inventaire et le planning de livraisons.

Le premier élan

Il faudra trois décennies de plus avant que l’ordinateur personnel ne connaisse son essor. « De nombreux éléments ont corroboré aux États-Unis en 1977,» explique Kevin Murrel, curateur du National Museum of Computing (musée national de l’informatique) et auteur de Early Home Computers. « Des microprocesseurs 8 bits avec une mémoire suffisante pour prendre en charge des langages de haut niveau sont devenus disponibles à des prix accessibles. Je vais faire l’amalgame entre trois machines importantes, à savoir le Commodore PET, le RadioShack TRS80 et l’Apple II, en tant que leaders de la véritable révolution de l’informatique personnelle.

Ces machines avaient toutes quelque chose en commun : elles étaient portables et à un prix accessible. Alors que les employés d’une entreprise devaient auparavant partager un seul ordinateur, chaque employé pouvait désormais avoir sa propre machine. Pour les personnes avec un salaire le permettant, il devenait également  possible pour la première fois d’acheter un ordinateur pour une utilisation privée.  Il n’a pas fallu longtemps pour que les entreprises établies remarquent ce phénomène. IBM a rendu populaire le terme  « ordinateur personnel » avec le lancement de l’IBM Personal Computer 5150 en 1981, réponse directe au succès des entreprises comme Apple, Commodore et RadioShack.

Total Green Star Basketball Orange Vi Chaussures Nike Homme Pour Kd K3JTF1cl

La révolution de l’ordinateur à la maison

Cependant, c’est au Royaume-Uni que l’utilisation des ordinateurs personnels dans le domaine privé a vraiment pris son essor. Le lancement du ZX8O par Sinclair Radionics, basé à Cambridge, d’un coût inférieur à 100 £, a rendu l’informatique réellement accessible et le ZX81 à 79.95 £ n’a fait qu’attirer plus d’utilisateurs. Auparavant chez Sinclair, Chris Curry a créé Acorn Computers et est entré en concurrence avec son ancien employeur en remportant le célèbre contrat de développement d’une machine pour la Home Computer Initiative (initiative pour les ordinateurs à la maison) de la BBC, le BBC Micro.

Pour de nombreuses personnes ayant grandi dans les années 80, les machines étaient synonymes d’une chose : le jeu. Des systèmes couleur peu élaborés connectés à la télévision permettaient de jouer à des jeux vendus sur cartouches pour une somme dérisoire. Pour beaucoup, c’est la curiosité qui a été moteur d’un nouveau tournant professionnel. « Je trouvais incroyable que vous puissiez acheter un jeu et avoir un impact sur sa manière de fonctionner, » se souvient Tony Evans, responsable technique dans une société multinationale de technologie et de conseil, dont l’intérêt pour le sujet a été déclenché par le ZX Spectrum de Sinclair.

« La programmation au moyen d’un lecteur de bande et d’un crayon m’a beaucoup appris sur la patience et la persévérance, mais m’a également donné ce sentiment d’excitation qui naît lorsque vous voyez une de vos créations fonctionner, » déclare Andy Clark, consultant technique senior chez Allocate Software.  « Sans cette expérience, je me serais probablement orienté vers l’ingénierie mécanique plutôt que dans les TIC. »

« Si j’avais connu les ordinateurs plus tard, j’aurais probablement trouvé ça amusant, » convient Adam Short, un développeur logiciel d’un autre outil vintage, « mais je ne pense pas que j’aurais voulu gagner ma vie avec ça.  »

Ricard À Vinted Bandeau Lèvres Et Baume UzSpMVq

L’architecture standard de l’industrie

Les ordinateurs pour le privé des années 1980 ont cependant rencontré des problèmes de compatibilité entre les différents modèles. En outre, avec la crise du secteur de 1983 ayant entraîné la faillite de nombreuses entreprises, notamment Sinclair et Acorn, le marché était prêt à accueillir les nouveaux-venus.

Le lancement d’IBM Personal Computer en 1981 a changé le paysage de l’informatique privé et professionnel, mais d’une manière qu’IBM n’avait aucunement prévue. La machine se basait autour d’un système de base d’entrée-sortie (BIOS) qui agissait comme une interface entre le matériel et le logiciel.

Des entreprises concurrentes ont rapidement cloné le BIOS, certaines en utilisant le BIOS, d’autres l’ingénierie inverse en salle blanche et d’autres encore, qui auront été rapidement poursuivies, en copiant le code source IBM inclus dans la documentation technique. Ces procédés ont permis la création de machines clones ou dites « compatibles avec IBM », avec des spécifications supérieures ou des prix de fabrication inférieurs à ceux de l’IBM Personal Computer, mais qui utilisaient cependant son logiciel.

IBM a tenté de riposter au moyen de technologies propriétaires comme l’architecture Microcanal (MCA), mais les clones ont gagné et une norme ouverte appelée Industry Standard Architecture (ISA) a été adoptée.

Aujourd’hui, nous trouvons normal que n’importe quel outil matériel ou logiciel fonctionne avec tous les ordinateurs personnels, à quelques rares exceptions près. Cet écosystème tire ses origines directement des clones et bien que l’expression « compatible avec IBM » ne soit plus au goût du jour, peu de personnes réfutent que l’héritage du PC IBM soit encore bien vivant, jusqu’au système BIOS et sa nomenclature.

produits associés

ThinkCentre M910 Tiny

ACHETEZ MAINTENANT
LigneFerrari Pour Future Cat Puma Magasin Chaussure En c3lFKT1J

 

en savoir plusImpression À 9 Chaussure 5 Gel 50 De Asics Pied Course Aw16 g7y6IfbvY
Impression À 9 Chaussure 5 Gel 50 De Asics Pied Course Aw16 g7y6IfbvY
TENEZ-VOUS AU COURANT DES DERNIÈRES NOUVELLES TECHNOLOGIQUES
ABONNEZ-VOUS À NOTRE LETTRE D’INFORMATION
Impression À 9 Chaussure 5 Gel 50 De Asics Pied Course Aw16 g7y6IfbvY
ABONNEZ-VOUS MAINTENANT
Vente La Hyperko Dans Grisamp; Fluo Nike En Chaussures Boutique BWdCexro
 

Ne vous laissez pas

DISTANCER !

Chaussures Asics Vertblancnoir Gel Tennis Flash Resolution 6 De rdsthQ
36426202 Nero it Camoscio Puma Ribbon Donna Vikky Magsport vNOmn08Pyw
Impression À 9 Chaussure 5 Gel 50 De Asics Pied Course Aw16 g7y6IfbvY